instant-digital-twittos-perdus

En février 2015, le réseau social Twitter déclare 288 millions d’utilisateurs dans le monde (nombre d’utilisateurs actifs mensuels ou  MAU) encore bien loin derrière Facebook. Et le réseau social peine à recruter massivement de nouveaux utilisateurs.

Twitter a aussi du mal à s’inscrire dans le quotidien des utilisateurs. Peu d’entre eux utilisent Twitter de façon quotidienne. Et nombreux sont ceux à abandonner rapidement le réseau social après s’être inscrit sur le réseau.

L’amour est comme l’oiseau de twitter

On est bleu de lui, seulement pour 48 heures

D’abord on s’affilie, ensuite on se follow

On en devient fêlé, et on finit solo

Si vous ne comprenez pas ce couplet du dernier tube de Stromae, vous faites sûrement partie de ces twittos perdus.

Pourquoi les twittos padawan quittent Twitter ?

La Deutsche Bank a réalisé une étude sur Twitter auprès de 1100 américains dont certains avaient cessé d’utiliser Twitter.

Les principales raisons évoquées sont le fait que l’information est disponible ailleurs (82%), que l’information n’est pas pertinente (77%), que le nombre de tweets est trop élevé et qu’on ne peut pas les filtrer (76%). Certains ont tout simplement oublié d’y retourner après leur inscription (68%). Les autres raisons étaient le manque d’images et de photos (54%), trop de tweets sur le même sujets (49%), pas assez d’amis sur ce réseau (47%).

En résumé, les jeunes twittos se sont sentis perdus et seuls au milieu de tous ces hashtags. Quand on leur demande ce qui pourrait être amélioré sur Twitter, ils demandent tout d’abord un peu plus d’ordre: un meilleur tri des tweets à 80% (un peu comme Facebook au grand désespoir des annonceurs). Ils veulent y trouver leur amis (67%) et pouvoir partager des photos ou des vidéos (66%) .

Ils sont 62% à demander des explications plus claires. Je trouve ce chiffre peu élevé, les répondants ont peut être ont eu mal à avouer qu’ils avaient besoin d’aide pour devenir des Twitter Jedis. Ils auraient pourtant raison de demander de l’aide car il suffit d’aller voir la définition Twitter sur Wikipédia qui ressemble à un mode d’emploi compliqué.

Ce que j’entends autour de moi sur Twitter ressemble en effet à ça: « Twitter, ça sert à quoi au final ? C’est le bordel sur Twitter ! C’est quoi un hashtag ? Et un dièse ? C’est quoi la différence entre un hashtag et un arobase ? Je les trouve où les hashtags ? Je sais pas quoi twitter de toute façon ! Je fais comment pour avoir des followers ? C’est nul, je n’ai que 4 followers ! » Avant de répondre à toutes ces questions, il faut d’abord comprendre à quoi sert Twitter et ce qui en fait un réseau social différent de Facebook ou Instagram.

L’instantanéité: la force de Twitter

Il faut l’admettre, il faut comprendre 2 ou 3 trucs pour utiliser Twitter. Mais la grande force de Twitter, ce n’est pas tant d’y retrouver ses amis et sa famille (il y a Facebook ou Snapchat pour ça) ni de poster des photos (il y a Instagram pour ça) ni de rêvasser (il y a Pinterest pour ça). La force de ce réseau social c’est son instantanéité. Les nouvelles vont vite, et elles arrivent de plus en plus souvent en premier sur Twitter.

C’est pourquoi il y a un groupe bien particulier qui adore Twitter : les journalistes (et aussi les personnalités politiques mais c’est pour que les journalistes parlent d’eux).

La récente innovation importante de Twitter est de proposer le partage de vidéo avec Periscope. Là encore, il ne s’agit pas d’un partage classique de type Facebook ou Youtube. Periscope permet le partage en direct des vidéos qui sont visibles par tous.

La première façon d’utiliser Twitter et de profiter de son instantanéité est tout simplement de s’abonner à des comptes de médias ou de personnes qui tweetent sur ce qui vous intéresse. Vous aurez tous les liens vers les derniers articles de vos journaux préférés au même endroit. La course aux nombres de followers n’est pas obligatoire pour utiliser Twitter (mais utile pour briller en société).

Crédit photo : Flickr / Rob Young / Indiana Jones in Grass

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.