Les instituts de sondage ne vous appellent jamais ? Vous avez envie de donner votre avis et pas seulement aux élections ? Et vous avez envie de faire entendre votre voix sur de multiples sujets? Voici la promesse de GOV, l’application mobile créée en janvier 2014 par Bobby Demri et Pierre-Alexandre Teulié: pouvoir vous exprimer en toute liberté. Les mobinautes peuvent donner leur avis tous les jours sur les personnalités politiques et  sur tous les sujets de société.

Comment ça marche ?

Il suffit de télécharger l’application sur votre mobile. Bravo, vous faites désormais partie de la communauté des GOVers.

Vous n’avez plus qu’à répondre aux GOVs du jour. Vous pouvez voter « Pour » ou voter « Contre ». C’est simple mais cela autorise peu de nuance. Une fois que vous avez voté, les résultats du GOV s’affichent et vous voyez si les GOVers pensent comme vous. Quelques statistiques sont également disponibles (sexe, région, affinité politique). L’âge n’est pas renseigné en revanche: dommage, c’est une variable importante et j’aurai été curieuse de voir si toutes les tranches d’âge utilisent GOV. Pourtant j’ai bien renseigné ma date de naissance dans mon profil GOV, la donnée est donc disponible.

GOV

Il est également possible de créer des GOVs. Vous écrivez votre question, dans la limite de 140 caractères comme dans Twitter. Les mobinautes sont donc libres de choisir les sujets d’actualité sur lesquels ils veulent que la communauté de GOVers réagisse. Pas besoin d’attendre un questionnaire pour y répondre: tout le monde peut créer son propre questionnaire sur cette application.

Je GOVe, tu GOVes, il GOVe, nous go(u)vernons?

L’objectif des fondateurs n’est pas seulement de créer des sondages. Ils veulent inverser la source en offrant une plateforme sur laquelle les citoyens peuvent s’exprimer librement. La politique étant un sujet impliquant, les gens ont envie de partager leur avis. C’est une approche également pertinente quand on pense à la difficulté croissance pour les instituts de recruter et de garder de nouveaux répondants dans leurs access panels, surtout sur la cible des plus jeunes.

Les deux fondateurs ont eu l’idée de créer cette application à la suite des Printemps Arabes dans lesquels les réseaux sociaux ont joué un rôle clé. Ils sont venus parler du lancement de leur application en Tunisie au HUB Forum Paris en octobre 2015. (Vous pouvez regarder leur intervention dans la vidéo en haut de cet article.)  Une application GOV dans Facebook a été développée pour son lancement en Tunisie (98% des tunisiens qui ont internet utilisent Facebook). Trois après la révolution, les tunisiens étaient appelés à voter pour leur nouveau président en novembre 2014.

GOV s’est associé avec l’ONG tunisienne « Jeunesse Décide » (Youth Decide) qui a participé à la diffusion de l’application auprès de la jeunesse tunisienne. Les blogueurs tunisiens ont remplacé leur photo de profil par le logo GOV pour inciter à l’utilisation de l’application. Plus de 800 000 opinions ont été données en moins de 30 jours en Tunisie. De nombreux médias ont relayé ce lancement, et certains candidats ont même publiquement encouragé les Tunisiens à s’exprimer sur GOV.

L’application a permis de prédire une semaine à l’avance l’ordre des 5 premiers candidats à la présidentielle tunisienne, lors du premier tour.

Un nouvel outil qui va remplacer les sondages d’opinion ?

Certes, GOV ne se présente pas comme une application qui permet de faire des sondages politiques. Mais Pierre-Alexandre Teulié affirme qu’il réussit à prédire les résultats des élections, comme par exemple lors des dernières élections départementales en France. L’outil n’est pourtant pas basé sur un panel représentatif de la population comme c’est le cas pour les instituts de sondage.

GOV pourrait même faire quelque chose que les sondages ne peuvent pas: observer des signaux faibles ou des moments plus éphémères comme par exemple l’explosion de la côté de popularité du président François Hollande le soir des attentats du 11 janvier 2015 qui était montée à 80%. L’avenir nous dira si GOV préfigure une nouvelle façon  de sonder l’opinion publique de façon plus fine et instantanée.

En attendant, vous pouvez en ce moment vous exprimer sur la COP21 sur GOV. Les avis sont affichés en direct sur 1600 panneaux digitaux dans toute la France.

Crédit photo : Flickr /s3aphotography /Quick pick it up before Lord Vadar sees..

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.